Sur la route de Perth (1/2)

Nous voilà enfin arrivés à Perth après un mois de voyage, 5500 km et pas mal d’aventures et de rencontres. Première partie de notre récit, la Péninsule d’Eyre.

En partant de la gauche: Christopher, Etienne, Damien, Jonathan
En partant de la gauche: Christopher, Etienne, Damien, Jonathan

 

On vous avait laissé sur le parking d’Adélaïde, avec un récit assez sombre et la promesse de nouvelles aventures. Ce mardi 14 mai, nous avons enfin quitté Sémaphore. Direction Perth. Durée estimée du voyage: deux semaines et un peu plus de 3400 km. Nos compagnons de route sont deux Français avec qui nous avons sympathisé sur le parking: Étienne, surnommé T2 et Christopher, notre petit rockeur charmeur.

Quelques heures avant le départ, nous avons l’idée de nous offrir des Talkie-Walkie. L’achat nous laisse d’abord perplexes, «Pourquoi dépenser de l’argent pour un tel jouet?», mais s’avère finalement un excellent investissement. Tout au long du périple, il nous permettra tour à tour de rompre la monotonie d’une route parfois soporifique, de nous sortir de problème et de partager notre découverte musicale du moment, Dingue de Toi de Sofiane Tadjine. Un futur monument de la variété française que je recommande à tous…

Premier arrêt, le Mount Remarkable National Park. Très motivés, nous nous lançons dans une randonnée de 22 km à travers les arbres et les roches rouge qui me rappellent Red Canyon dans le Nevada.

DSC_0001

DSC_0006

DSC_0009

DSC_0016

Vient ensuite la découverte de la péninsule d’Eyre, située à l’ouest d’Adélaïde, dont elle est séparée par le golfe Spencer.

[google-map-v3 width= »350″ height= »350″ zoom= »6″ maptype= »roadmap » mapalign= »center » directionhint= »false » language= »default » poweredby= »false » maptypecontrol= »true » pancontrol= »true » zoomcontrol= »true » scalecontrol= »true » streetviewcontrol= »true » scrollwheelcontrol= »false » draggable= »true » tiltfourtyfive= »false » addmarkermashupbubble= »false » addmarkermashupbubble= »false » addmarkerlist= »Eyre Peninsula{}apartment-3.png{}La Pénisule dEyre » bubbleautopan= »true » showbike= »false » showtraffic= »false » showpanoramio= »false »]

Nous avons traversé les petites villes de Whyalla et Cowell avant de nous attaquer

Un ancien navire de guerre constitue l'une des seules attractions de Whyalla
Un ancien navire de guerre constitue l’une des seules attractions de Whyalla

à Arno Bay et Almonta Bay.

Arno Bay
Arno Bay

Direction ensuite Port Lincoln, pour un petit arrêt pêche, pratique à laquelle Christopher nous a initié Jonathan et moi. Après un petit détour par les commerces pour nous acheter le matériel nécessaire, nous avons pu découvrir les frustrations de ce «sport»: l’attente parfois interminable avant les premières touches, ligne qui s’emmêle, hameçons qui nous faussent compagnie; mais aussi ses joies: l’excitation ressentie lorsqu’enfin un poisson mord, la joie de ramener un poisson, les repas 100% gratuits qui suivent nos sessions de pêche.

DSC_0063

Nous avons ensuite pu admirer les paysages magnifiques de Coffin Bay National Park.

DSC_0110

DSC_0097

DSC_0096

DSC_0087

DSC_0075

DSC_0071

Chaque visite se termine relativement tôt, car le rituel est le même chaque fin de journée. Nous devons trouver un endroit où dormir et, afin de ne pas souffrir du froid, nous allumons un feu. Barni est mis à contribution et nous permet de rapporter suffisamment de bois au campement.

DSC_0179

Elliston, Streaky Bay et Ceduna sont nos dernières étapes dans la péninsule d’Eyre avant d’atteindre Head of the Bight, d’où nous avons pu apercevoir des baleines depuis le rivage (mais, seulement équipé d’un objectif 18-55mm, je n’ai pas pu les prendre en photo, rendez-vous sur le blog de nos amis, ici et pour les apercevoir).

Streaky Bay
Streaky Bay
Streaky Bay
Streaky Bay
Head of the Bight
Head of the Bight
Paysages splendides à Head of the Bight
Paysages splendides à Head of the Bight

Nous sommes le 21 mai, huit jours après notre départ d’Adélaïde. Nous venons d’entrer dans les plaines du Nullarbor, le désert séparant le territoire du South Australia du West Australia. Nous venons tout juste de dépasser les 1000 km sur les 3400 km prévus. Et, alors que nous nous dirigeons vers les rives des Head of the Bight, nous tombons nez à nez avec la voiture du couple de Bretons que nous avions rencontrés sur le parking de sémaphore, juste avant de quitter Adélaïde. Cette rencontre va bouleverser notre périple, et s’annoncera surtout comme l’un des moments les plus riches de notre aventure australienne…

 

Laisser un commentaire