Sur la route

20130320-204106.jpg

On l’a enfin prise, la route. Départ de Melbourne avec notre monture vieillotte, la sympathique Barni. Direction la Maroondah Highway.

Première étape, la Chandon Winery. Le domaine vinicole ouvert par la maison Moët et Chandon en Australie en 1986. Ca se trouve à une bonne demi heure de Melbourne. Arrivés sur place, on savoure la vue. C’est soigné et immaculé. L’entrée se fait via une belle route entourée d’arbres bien taillés. Une fois garés, on découvre un domaine magnifique, des bâtiments de style colonial (c’est du moins comme ça que je les décrirais). Et la visite peut commencer. C’est assez banal: on accède, via une passerelle surplombant les lieux, à un immense local servant au pressage et aux premières étapes de transformation du raison récolté en vin. Quelques panneaux d’information et un écran interactif permettent d’en apprendre plus sur les spécificités des différents vins: pétillant, rouge et blanc. Vient ensuite la salle de stockage des vins. Et quelques détails sur la manière de les faire vieillir selon les spécificités: en barils en innox ou en fûts de chêne importés de France. Ensuite, on passe à la salle servant à remuer les champagnes. Et aux explications concernant la méthode traditionnelle (la méthode classiquement utilisée pour produire un champagne). Enfin, petit détour par la salle de dégustation pour découvrir 9 vins différents, moyennant le paiement de 5$ (on est en Australie, tout se paie): des mousseux, du rouge et du blanc. Avec un vin particulièrement étrange pour l’européen que je suis: un rouge pétillant, au fort accent de fruit des bois.
Direction ensuite Yarra Glen pour la visite du De Bortoli Winery. Une étape conseillée par le guide du National Geographic. Nous ne serons en effet pas déçus de la visite. Le domaine est mignon, mais n’impressionne pas. Une fois sur place, nous nous dirigeons vers la salle de dégustation, intrigués à l’idée de découvrir un vin de dessert qui semble tant plaire aux australiens. Surprise, la dégustation coûte ici encore 5$. Mais nous avons le choix entre une bonne vingtaine de crus. Vins pétillants, rouges, rouges « chic », blancs, et une série de vins de desserts. Nous décidons de ne pas choisir et d’en goûter la plupart. Il s’agit d’une dégustation, les verres sont fort peu remplis… Et puis, nous sommes intrigués par ce vignoble à l’australienne. Après quelques verres appréciables, mais pas inoubliables (surtout en sachant que la plupart de ces vins sont vendus entre 18 et 45$), nous arrivons au vin de dessert dont nous avions entendus beaucoup de bien. Et, c’est un véritable coup de cœur. C’est sucré, mais pas trop. C’est doux. Ça a un véritable caractère. Mais, surtout, nos papilles bien peu connaisseuses il est vrai, n’ont encore jamais eu jusqu’à présent l’occasion de découvrir ce genre de saveurs. Le Noble One, c’est son nom, est adopté! Je ne sais pas s’il est disponible en Belgique, mais si c’est le cas, achetez sans hésiter!
Après quelques minutes de discussion avec la charmante vendeuse, et une bouteille dans les mains, nous reprenons la route pour la dernière étape de la journée, le Yarra Ranges National Park. Cette étape s’avère une magnifique balade en voiture à travers une infinité d’arbres, principalement des eucalyptus. C’est une véritable merveille. La balade prend presque des airs de procession. On ralentit, on admire le paysage, et on oublie l’espace d’un instant les réalités qui nous entourent.
Le lendemain, nous prenons une route un peu différente. Serpentant à travers le parc de Yarra Ranges, nos talents de conduite sont cependant nettement plus sollicités. C’est un chemin gravillonneux et, sous la pluie, le moindre virage peut s’avérer dangereux.

Ensuite, direction Dandenong pour la découverte des Dandenong Ranges. Arrivés par le nord, notre première étape est le Mount Dandenong Observatory. Coût de l’entrée: 5$… Et franchement, si le panorama doit être splendide par beau temps (il faisait nuageux quand nous y sommes arrivés), ça ne vaut pas les 5$ débourses. Nous avons ensuite entamé la descente de la Mount Dandenong Tourist Road.
On nous avait vanté la beauté des paysages, mais on a été franchement déçus: il n’y avait pratiquement rien à voir. La Mount Dandenong Tourist Road conseillée dans les guides est banale. Voir franchement agaçante. Rien à voir avec les splendides paysages de la veille. Il est possible de visiter le lieu en empruntant, à la marche, des sentiers balisés. Mais, par manque de temps, nous n’avons pas tenté l’expérience.

En Australie, tout le monde nous dit qu’il est dangereux de conduire à la tombée de la nuit. A presque 16h, et sachant que le soleil se couche aux environs de 19h30, il nous a semblé plus sur de redescendre vers le sud, près de la route nous amenant à la Great Ocean Road. Direction donc Sorrento, ou un ferry nous amènera jusque Queenscliff.

En chemin, arrivés à la sympathique petite ville de Rosebud, nous avons voulu découvrir les environs. Après une petite étape à Cape Schanck, nous découvrons un camping gratuit, mais très isolé. Après une petite consultation du Camp 6, le guide australien recensant les meilleurs camping gratuits ou abordables, on doit se rendre à l’évidence: aucun camping n’est à proximité immédiate. Et nous ne voulons pas rouler la nuit…
On s’installe donc tranquillement. Et la nuit tombe… Et la, ça fait peur. On se retrouve à deux, dans une nuit d’encre. Avec les cris d’animaux que l’on devine assez proches… Après un repas en mode express, ça sera la voiture pour nous!

Laisser un commentaire